Bresil

  • BRESIL, un professeur demande qu'on lisse cheveux d'une fille

     

     

    L'histoire s'etait produite à São Paulo; un enseignant va déclaré que les camarades de classe d'une petite fille de 4 ans aux cheveux crepus ne s'adaptaient pas à l'apparence de la petite fille

     

     

    Une enseignante d'une école de São Paulo avait demandé à la mère d'un élève de 4 ans de trouver un moyen de boucler les cheveux de sa fille, car ses camarades de classe "ne s'adapteraient pas" à son apparence. Après que la mère de l’enfant eut défendu que sa fille puisse continuer à aller à l’école avec les cheveux lâchés, la direction de l’École municipale d’éducation de la petite fille avait définie certaines mesures à suivre, à savoir des actions pédagogiques visant à respecter la diversité des élève. Après ce scandale, la mère de la petite avait accordé une interview dans un grand média local ou elle déclarait qu'il etait idnamissible que sa fille de 4 ans se fasse lisser les cheveux  pour faire plaisir aux autres et qu'elle restait sur sa position, c'est à dire qu'elle les lisserais pas et elle continue en condamnant l'enseignante qui etait à l'origine de cette réflexion. Nous sommes en 2019, mais nous remarquons quand même que beaucoup de noirs de tous les coins de la planete qui ont porté leur cheveux naturels ou mêm toutes autres coiffures afro ont à un moment donné de leur vie eu ce genre de reflexion et c'est enervant ce genre de comportement, avoir un tel discours envers une petite fille de 4 ans peut avoir un impact sur son estime de soi et c'est revoltant

  • Un salon anti lissage au Bresil

    Créatrice du salon,son nom est:

    Leila Velez,Presidente de Beleza Natural,Metisse de 38 ans,cheveux bouclée

     

    Leila velez e produtos

    A Rio, une chaine de salon a beaucoup de succès aupres des femmes noires et métissées de la classe moyenne emergente. Ce salon a été crée cela fait maintenant quelques années dans le but de repondre au besoin de la femme noire et metissée, qui était oubliée en terme de soins capillaire. Dans ce salon on apprend aux femmes noires et metissées à s'affranchir des préjugées, que les cheveux naturels crepus ou frisés n'etaient pas beaux, on les apprend à aimer leur cheveux et à savoir s'en occuper. Pas question de lisser leur cheveux au fer à lisser, on leur passe des crèmes pour les rendre doux.

    Alors tout a commencé par l'idée géniale de la belle soeur de Mme Velez Leila qui est la propriétaire de Beleza Natural, cette belle soeur qui a passé presque une grande partie de sa vie à faire de petits jobs, femme de menage, femme à tout faire, a eu l'idée de creer un soin capillaire qu'elle testait sur son frère pendant des années et des années est finalement parvenue à trouver sa formule au bout de 10 ans d'effort. Les propriétaires de Beleza ont pariés que 70°/. des femmes ont les cheveux frisés, crépus, bouclés au brésil et elles se battent contre les clichés qui disent que les cheveux crépus, frisés sont moches. Le triomphe est tel que chaque samedi des centaines de femmes des autres villes de l'Etat de Rio viennent en autobus pour y faire des soins. les salons beleza reçoivent 90.000 clientes par mois. Alors que le pari n'etait pas gagné puisque personne n'a pas cru en leur projet , donc n'ont pas obtenus de financement parce que pour les financeurs, investir pour creer des soins pour les cheveux crepus, frisés, l'idée n'etait pas en beton. Mais aujourdh'ui l'entreprise compte 13 boutiques, toutes en banlieue, sauf une, et une usine de fabrication de produits qui emploie 1700 personnes, 250 tonnes de produits sont produits dont le "Super Relaxant " du cheveux afro, son produit phare Breveté 

     149ac87949d8e6268ed739591e3ba7df